Le résultat de l’élection au Nouveau-Brunswick

Grande manifestation de plus de 2 000 travailleurs et retraités du secteur public à la défense de leurs pensions, Fredericton, 6 novembre 2013

Les élections du 24 septembre au Nouveau-Brunswick se sont soldées par un gouvernement conservateur minoritaire. Le Parti conservateur a obtenu 22 sièges, le gouvernement libéral sortant 21 sièges, le Parti vert 3 sièges et l’Alliance populaire 3 sièges. Le chef conservateur Blaine Higgs et le chef libéral Brian Gallant prétendaient tous deux avoir remporté les élections. L’échec de la classe dominante à obtenir le gouvernement majoritaire qu’elle voulait pour pouvoir prétendre avoir un mandat fort montre encore une fois que le système de partis de cartel et le mode de scrutin majoritaire uninominal à un tour sont en crise.

Dans son commentaire final sur les résultats le soir des élections, Steve Murphy, principal chef d’antenne d’ATV (CTV Atlantique), a affirmé que les élections avaient fait surgir une « division nord-sud » et une « division linguistique » entre les Acadiens et les anglophones. Une telle désinformation vise à dissimuler que la véritable division est entre la classe ouvrière, d’une part, et les riches et leurs oligopoles supranationaux tels l’empire Irving, de l’autre. Tout est fait pour cacher que c’est l’empire Irving qui prend les décisions au Nouveau-Brunswick.

Les partis cartellisés préconisent tous de « rendre le Nouveau-Brunswick concurrentiel » et que ce serait la clé de la prospérité dans une des provinces les plus pauvres du Canada. Si la clé de la prospérité au Nouveau-Brunswick réside dans le niveau de richesse de l’empire Irving les citoyens du Nouveau-Brunswick devraient être tres prospères. Pourquoi les familles sont-elles brisées et les gens éduqués forcés d’aller ailleurs pour gagner leur vie ? Le chômage de masse est omniprésent puisque les quelques manufactures en place ont été décimées et il en va de même pour l’industrie de la pêche et de la foresterie. Tenir les Acadiens responsables encore une fois pour ces tragédies qui les affligent relève d’une logique tordue et c’est le moins qu’on puisse dire.

(Tiré du Marxiste-Léniniste.)

(English)